Festival de Cannes : « Mascarade », un casting cinq étoiles pour railler les frasques bourgeoises de la Côte d’Azur

Présenté hors compétition à Cannes, le dernier film de Nicolas Bedos met en scène Isabelle Adjani, Pierre Niney, Marine Vacth, Emmanuelle Devos ou encore Charles Berling dans une satire rythmée qui épingle les frénésies liées à l’argent et à la luxure sur la Côte d’Azur.

Il y a quelque chose de truculent à venir présenter lors du prestigieux Festival de Cannes un film qui vient précisément cibler l’ensemble de clichés que l’on peut associer aux fastueuses activités de la Croisette. Et c’est cette ironie assumée qu’aime tant manier Nicolas Bedos, lui qui avait déjà livré son irrévérencieux OSS 117 : Alerte Rouge en Afrique Noire lors la clôture de l’édition 2021, en juillet dernier.

Dans Mascarade, on suit les histoires entremêlées de plusieurs personnages associés au milieu de la bourgeoisie azuréenne, comme Martha (Isabelle Adajni), une actrice sur le retour qui entretient Adrien (Pierre Niney), un jeune danseur forcé de stopper sa carrière en raison d’une blessure à la jambe. Celui-ci profite de la fortune et de l’égocentrisme de l’ancienne star de cinéma pour monter une combine avec Margot (Marine Vacth), sa flamboyante maîtresse dont il va vite tomber amoureux. Leurs manigances vont notamment embarquer Simon (François Cluzet) dans un tourbillon sentimental et cupide où tous les coups semblent permis.